le sentier Saint-Omer côté ville – 3 km | En Ville | Belle Balade

le sentier Saint-Omer côté ville – 3 km

Share

Situation géographique.

Le sentier Saint-Omer coté ville, parcours.

Le chemin que nous allons suivre trouve son point de départ face à la gare de Saint-Omer, dans le Pas de Calais 62, ville située entre les collines de l’ Artois et la plaine des Flandres. Voir aussi le sentier Saint-Omer côté ville. La Compagnie des chemins de fer du Nord entreprend la construction d’une nouvelle gare en 1901, reconnue parmi les belles gares de notre région. Architecture néo-classique, rappelant les châteaux du XVII° siècle.

 

Nous suivons le chemin de halage le long du canal de Neufossé, ce dernier reliait Saint-Omer à Aires sur la Lys. Nous arrivons à l’écluse Saint Bertin. Cet ensemble fut construit entre 1753 et 1771. il est aujourd’hui fermé depuis 1958.

  

C’est par les ruelles sympathiques et fleuries que nous traversons un quartier calme de Saint-Omer, Tout en nous dirigeant vers l’abbaye Bénédictine et l’enclos Saint Martin.

 

Cette dernière fut fondée au VII° siècle par Omer, évêque de Thérouanne. Reconstruite à partir du XIV° siècle, elle fut l’un des plus beaux édifices gothiques du nord de la France. Devant son porche se trouve la statut de L’abbé Suger qui fut conseiller et ministre de Louis VI.

 

Voici venir la place du Vainquai, ce nom correspond aux quais où transitaient les vins des différentes régions viticoles, notamment au moyen age. Au centre de la place, au cœur d’un écrin de verdure, se trouve la statut d’Alexandre Ribot, 1842-1923, qui fut: député, président du conseil, académicien, sénateur, à différentes périodes de sa vie.

 

Le quai des Salines, de même que le Vainquai, est aménagé pour faciliter l’accès des marchandises vers les marchés de la ville. Son nom évoque l’importance du sel dans l’économie du moyen age. Quand à l’ancien port, les bateaux de mer y remontaient par le canal pour accéder aux quais de déchargements.

 

Le quai du commerce servait à acheminer les légumes frais, des marais, au plus proche de la gare, qu’on aperçoit au fond sur la photo. Ceci pour un départ rapide des marchandises vers Paris. Ce monument aux morts a remporté le concours lancé le 25 février 1921 par la ville de Saint-Omer, sur seize projets étudiés; celui-ci fut sculpté par Lucien Brasseur. Nous revoici auprès de la gare.

 

ooo

Share

Posté le 11 juillet 2013 à 08:58 dans la catégorie En Ville.

Laisser un commentaire

XHTML: Vous pouvez utiliser : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>